Exposition : Gérard ALTMANN

(Paris  23 septembre 1923-  Paris 12 avril 2012)
Peintre de la couleur et du trait ou bien Les Résonances de la peinture

Du 16 mai  au 3 octobre 2016

Ouvrir les lieux du passé à l’art du présent, par une exposition qui donne une image de la peinture du XXe siècle, entre figuration et abstraction, dans les salles basses du MUSEE BOSSUET, à MEAUX, ancien palais épiscopal.
GÉRARD ALTMANN, Un regard sur 60 ans de peinture, de 1949 à 2011.
les thèmes des portraits, des bords de mer, des arborescences et des villes ont été les thèmes récurrents du peintre.
120 œuvres exposées  dans la continuité racontent à l’encre de chine, à l’huile , à la gouache, en panneaux de céramique et en architecture, le parcours du peintre, ses voyages, telle une œuvre autobiographique.

BIOGRAPHIE  DE GÉRARD ALTMANN

Son grand-père Alexandre ALTMANN, venu d’Ukraine en 1906, un peintre juif de l’ECOLE DE PARIS, termine ses jours à Crécy-la-Chapelle.
De son père architecte, il hérite le goût pour les œuvres structurées et le trait .
Il fréquente la Ruche puis le Dôme et l’académie de la Grande Chaumière.
A 16 ans, il s’installe cité Falguière., inséparable de Marcel Marceau qui occupe un atelier voisin. Il y rencontre tout un milieu d’artistes et de théâtre.
Il dessine des clowns, fait des portraits sombres de son ami peintre Sam Mendel qui n’échappera pas aux rafles allemandes.
il monte des théâtres de marionnettes. Il aide le graveur Joseph Hecht à tirer ses gravures, fait des décors de théâtre, expose au Salon des Indépendants.
Parti en 1951 vers le Midi de la France il  découvre Cézanne, une peinture ciselée par la lumière et  trouve Altmann, le peintre qu’il sera désormais.
Il revient à Paris en 1956 pour  se consacrer uniquement à la peinture.
Il s’installe dans son atelier rue Tournefort en 1960, le lieu d’élection de sa création et de sa vie.
 Une certitude : La peinture était son écriture.
Connivence de l’artiste avec ce qu’il transforme, il aime le mouvement. Sa touche d’abord sombre devient davantage trait, écriture. Il restera proche du geste, d’un trait qui scande ses peintures, les structure. Après l’expérience des mosaïques, du découpage dans la matière, il se libère dans l’espace et la lumière.
Allons à la rencontre de Gérard Altmann, l’homme, le peintre. Ses amis deviennent des collectionneurs, ses collectionneurs des amis. Il rencontre un monde plus industriel, réalise une peinture murale monumentale pour l ‘hôtel de ville de Vichy, accroche ses toiles dans les usines L’Oréal.
C’est Pebeo, Claudius, puis Robert Chaveau,  qui seront à ses côtés en toutes circonstances, mosaïque pour les murs de l’usine, paysage industriel, l’Estaque proche de ses usines de couleurs. Ils sont les témoins, collectionneurs et mécènes, de 60 ans de peinture.

Commissaire de l’exposition : Danielle Cohen, Présidente de l’AapGA (Association des amis du peintre Gérard Altmann )
Avec la participation d’Eric ALTMANN, Trésorier de l’ AapGA
Et la bienveillance des membres de l’AapGA  (Association des amis du peintre Gérard Altmann )

Infos pratiques :
Lieu : Musée Bossuet
Place Charles de Gaulle
77100 Meaux
Horaires:10h-12h/14h-18h (sauf mardis).Fermé le 14 juillet
Renseignements : 01 64 34 84 45
musee.bossuet@wanadoo.fr

 

 

La collection permanente

Peintures & sculptures de maîtres

Le musée Bossuet

une architecture valorisée

Le palais épiscopal

un cadre historique exceptionnel