Le musée Bossuet se dévoile

Chaque mois, le musée Bossuet fera découvrir au public une ou plusieurs pièces originales provenant de ses réserves et n’étant pas exposées habituellement dans les salles permanentes.
Accessoires appartenant à des époques historiques diverses recouvrant la préhistoire jusqu’à nos jours ; objets d’art ou objets du quotidien ; œuvres sculptées ou documents graphiques ; ces pièces seront exposées pendant un mois et permettront aux visiteurs de mesurer la variété des collections dont le musée Bossuet a la charge de la conservation.
Pour aller plus loin dans la découverte, chaque premier mercredi du mois, à 15h, un
guide-conférencier racontera, en une demi-heure, l’histoire de la pièce exposée et les circonstances de son entrée dans les collections du musée.

 

 

Janvier-février

Toute la nature assemblée au  bord d’une table !

Avant d’être appelées « Natures mortes » les tableaux de fruits, de fleurs ou de nourritures mis en scène dans un décor intimiste, avaient pour nom : « Vies immobiles » ou « Vies silencieuses ». Ces tableaux, souvent de petite taille, connurent un vif succès à partir du XVIIe siècle en Hollande et au Royaume-Uni avant de se diffuser partout en Europe pour décorer l’espace privé des demeures bourgeoises. Venez découvrir,  grâce à une vingtaine d’œuvres du musée allant du XVIIe au XXe siècle,  l’histoire la « Nature Morte », considérée à tort comme un genre mineur dans les catégories de la peinture.

Conférence de présentation : mercredi 1er février 2017 à 15H

Mars

Bossuet. Aigle de Meaux

Rencontre avec Bossuet autour de quelques objets anecdotiques et quelques pièces inattendues.

Il y a évidemment la riche iconographie de Bossuet, ses œuvres écrites, son éloquence, ses portraits peints, etc.  Mais le musée conserve encore bien d’autres souvenirs du plus célèbre évêque de Meaux dont il perpétue le nom. Pièces authentiques ou factices ? A vous de juger !

Conférence de présentation : mercredi 1er mars 2017 à 15H

Avril

Beaux livres d’archéologie antique et romaine provenant  de la bibliothèque des évêques de Meaux  au XIXe siècle

A la suite de la loi de 1905 portant sur la séparation des Eglises et de l’Etat, une partie de la Bibliothèque de l’évêché de Meaux qui se trouvait au palais épiscopal est entrée dans les collections du musée. Attentifs aux sciences historiques et à l’archéologie antique, les évêques possédaient des séries complètes d’ouvrages en très grand format  portant sur les antiquités égyptiennes, perses et romaines.  La qualité et la finesse des relevés,  des croquis et des illustrations en font des livres exceptionnels.

Conférence de présentation : mercredi 5 avril 2017 à 15H

Mai

Les peintres  de paysage dans les collections du musée Bossuet

En introduction à l'exposition Jean Massé qui se tiendra dans les salles basses du musée.

Le paysage est sans doute le genre le plus représenté dans les collections du musée Bossuet.  Scènes champêtres, bords de mer, forêts et sous-bois, montagnes et cascades, les sujets qui ont fixé le regard des peintres paysagistes sont nombreux et divers. Venez découvrir certains de ces artistes, juste avant le démarrage de la grande exposition temporaire du musée Bossuet consacrée au peintre de paysage Jean Julien Massé.

Conférence de présentation : mercredi 3 mai 2017 à 15H

Juin

Le pays briard.

Autour de la vie rurale et paysanne du temps jadis dans notre terroir

Peintures, sculptures, objets du quotidien, vieilles photographies, costumes et coiffes, outils et instruments divers, la vie rurale et paysanne du pays briard se décline de multiples manières dans les collections du musée.

Conférence de présentation : mercredi 7 juin 2017 à 15H

Juillet

Deux vélocipèdes de la fin du XIXe siècle et un clin d’œil au grand rendez-vous annuel du mois de juillet : le Tour de France.

Comment est-il possible de rouler avec un vélocipède ? Ce vieux cousin des bicyclettes d’aujourd’hui  est le fruit d’un choix technique qui fit long feu. L’extinction du vélocipède permit sans doute le succès évolutif et la fulgurante réussite ultérieure de la bicyclette.

Conférence de présentation : mercredi 5 juillet 2017 à 15H

Août

Le nu dans les collections du musée Bossuet

Même si la représentation des corps masculins et féminins dans leur nudité a existé de tout temps et dans la plupart des cultures,  celle qui se manifeste dans l’art occidental trouve sa source  essentiellement dans la Grèce antique. C’est là que commença, à travers la représentation des dieux anthropomorphes de l’Olympe, la quête artistique de la perfection corporelle comme expression de la beauté divine se manifestant chez l’homme.

Conférence de présentation : mercredi 2 août 2017 à 15H

Septembre

Quelques souvenirs de la guerre franco-prussienne de 1870

Le 2 septembre 1870, à Sedan, Napoléon III capitulait avec 39 généraux, près de 100 000 soldats, environ 10 000 chevaux, un peu plus de 500 canons et 66 000 fusils. L'organisation de l'armée impériale française était anéantie ; le gros des unités de l'armée régulière se trouvait hors de combat. La République était proclamée à Paris le 4 septembre. Pour notre région, pourtant,  la guerre de 1870 ne faisait que commencer avec les effets de l’occupation du territoire par l’armée prussienne.

Conférence de présentation : mercredi 6 septembre 2017 à 15H

Octobre

A « la recherche du temps perdu » !

Autour de la collection d’horloges anciennes  du musée Bossuet.

« Le temps c’est de l’argent » dit un dicton très matérialiste, mais est-ce que l’argent fait vraiment  « la pluie et le beau temps » ? On dit que les soldats de la Révolution de 1789 seraient à l’origine de l’expression « deux temps, trois mouvements » pour évoquer le temps qu’ils mettaient à recharger leur fusil et se remettre en position de tir.  Enfin ! Pour éviter d’être en retard « tout le temps », il fallut bien une machine pour suivre l’écoulement du temps.

Conférence de présentation : mercredi 4 octobre 2017 à 15H

Novembre

Autour d’un portrait présumé du curé Pierre Janvier (1618-1689), historien de Meaux au XVIIe siècle

Il était le curé de la paroisse Saint-Thibaut. L’église de cette paroisse était située rue Saint-Faron précédant d’une dizaine de mètres le croisement avec l’avenue de la République et la rue Lugol. Evidemment ces rues-là n’existaient pas encore à l’époque du curé Janvier. Les férus d’histoire locale connaissent tous le curé Janvier ; son manuscrit : «  Les Fastes et annales des évêques de Meaux », en 6 volumes, est une pièce de référence conservée à la Médiathèque Luxembourg de Meaux.

Conférence de présentation : mercredi 8 novembre 2017 à 15H

Décembre

Des chasubles et pièces textiles liturgiques du XIXe siècle conservées au musée Bossuet

Le vêtement liturgique s’appuie sur plusieurs siècles de tradition chrétienne. Les différentes pièces textiles qui entrent dans sa composition sont désignées par un vocabulaire spécifique.  Venez découvrir ces pièces remarquables pour la confection desquelles de longues heures de travail manuel et de nombreux savoir-faire ont été mobilisés.

Conférence de présentation : mercredi 6 décembre 2017 à 15H

Téléchargements

La collection permanente

Peintures & sculptures de maîtres

Le musée Bossuet

une architecture valorisée

Le palais épiscopal

un cadre historique exceptionnel